samedi 6 avril 2013

Vivants d'Isaac Marion


Présentation de l'éditeur:

Une émouvante parabole sur notre époque et la nostalgie d'une vie pleine. R est un zombie. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve. Dans les ruines d'une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse. Ce n'était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts. Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

Mon avis:

Cette chronique sera un peu particulière car je vais vous parler du livre mais également un peu du film. Lors de ma petite sortie au cinéma, je n'avais lu qu'une cinquantaine de pages. Je n'avais donc pas beaucoup d'attente sur l'adaptation que j'ai vraiment adorée. C'est drôle, léger, sans prise de tête et oui sans aucun doute un peu plus "jeunesse" que le livre. Je me suis laissée happer par les personnages et l'histoire. Cependant, après avoir fini ma lecture, je comprends pourquoi certains ont trouvé le film un peu "niais" ou  mal adapté. Bien que le roman ne fasse que 300 pages, il y a eu beaucoup de modifications. Néanmoins, j'avoue avoir adoré le film mais un peu moins le livre qui, même si j'ai passé un moment agréable, ne m'a pas autant transporté que l'adaptation.

Lors de ma lecture, ce qui m'a le plus gêné, ce sont les souvenirs de Perry. Il y en avait trop et je n'ai pas compris ce que ça amenait de plus pour le lecteur. Plus d'une fois, je me suis dit: "C'est ce que pense R ou Perry? C'est un souvenir? Un rêve?" .... Du coup j'ai un peu perdu le fil de l'histoire et j'ai eu du mal à trouver l'envie de continuer. 

Toutefois, j'ai été surprise que l'histoire ne soit pas un peu plus "dure". Essentiellement, car le vendeur a bien spécifié que c'était un livre pour ADULTE (on venait de lui demander "Cinder" et "Retour à Paradise"), c'est pourquoi je m'attendais à ce que ce soit un peu plus sordide et sanglant. L'auteur ne rentre pas vraiment dans les détails lors des attaques et de ce fait "Vivants" peut s'adresser à un grand nombre de lecteurs.

En ce qui concerne les personnages, j'ai vraiment aimé le personnage de R. Complexe, torturé, perdu, .. on prend plaisir à suivre le cheminement de ses pensées. Il n'est pas comme les autres et cherche vraiment à s'en sortir. Par contre, j'ai eu du mal à m'attacher au personnage littéraire de Julie que j'ai trouvé trop froide et légèrement insensible à ce qui se passe autour d'elle. Ça s'explique par tous les drames qu'elle a vécu dans sa jeunesse mais je n'ai pas pu passer outre. Dans le film, c'est différent car même s'ils ont gardé la même trame, ils ont rendu le personnage de Julie un peu plus insouciant avec un passé beaucoup moins lourd.

En résumé, j'ai passé un bon moment avec ce livre mais pour une fois, j'ai préféré le film. Je pense que ce qui m'a bloqué c'est la demi mesure. Pas assez "jeunesse" ni assez "adulte". Une petite pointe d'humour où des scènes un peu plus dures auraient certainement modifié mon jugement. De plus j'ai trouvé la tournure des événements plus crédible dans l'adaptation. Bref, une petite déception quand même.

4 commentaires:

Tari a dit…

Je viens de l'emprunter à la bibliothèque et je me réjouissais de le lire au plus vite, mais après avoir lu ta chronique mon enthousiasme est un peu retombé... enfin, j'ai quand même hâte de le lire pour me faire mon propre avis ! :)

Anne-C a dit…

J'ai vu le film mais pas encore lu le livre donc je verrai bien ... j'ai adoré la film en tout cas :P

Soleya a dit…

Il m'a surtout déçu par rapport au film (une première) J'espère qu'il te plaira en tout cas :) Et rien de tel que de se faire son propre avis

Soleya a dit…

Moi aussi. J'ai rigolé tout le long ^^

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message et à bientôt sur le blog :)